Customer communication

Pourquoi est-ce si difficile de passer au numérique?

Selon la firme d’analyse IDC, d’ici 2017, 2/3 des 2000 plus grosses compagnies (selon le classement de Forbes) auront intégré le passage au numérique au cœur de leur stratégie d’entreprise. La plupart voient déjà la transformation numérique comme un passage obligé et essentiel. Par ailleurs, 55% de ces organisations pensent qu’elles se trouvent dans l’urgence d’agir dans l’année qui s’en vient, au risque de se faire distancer par leurs compétiteurs.

Pourtant, peu d’entre elles ont déjà réalisé la transformation. Certaines ont à peine amorcé le virage.

Parce que le passage numérique est loin d’être une tâche facile et voici les trois raisons principales.

Manque de souplesse et flexibilité au niveau des communications

Pour retenir vos clients, vous devez être réactif dans vos communications. Et pour y arriver, il faut être en mesure de modifier les documents que vous leur envoyez, rapidement et facilement, en fonction de leur historique d’achat, de leur zone géographique ou encore des campagnes de marketing en cours.

Vous devez aussi être en mesure d’envoyer ces mêmes communications de façon numériques (emails, portail web, transactions EDI…)

Pourtant, InfoTrends estime dans le Livre blanc que vous pouvez télécharger à la fin de cet article, qu’il faut en moyenne plus de trois mois pour effectuer de petites modifications aux modèles de documents, et deux fois plus de temps (7 mois!) pour apporter d’importants changements. Les petits changements aux modèles de documents comprennent, par exemple, la mise à jour du logo d’une entreprise, celle d’une signature ou la modification de petits fragments de textes et de paragraphes. Les changements importants aux modèles de documents comprennent notamment la refonte complète d’un modèle, y compris le style, les messages et les marques.

Si en plus, il faut modifier ces documents en fonction de chaque canal numérique, il est difficile de s’en sortir.

Une architecture vieillissante

Vous sentez-vous parfois pris au piège par vos systèmes rigides qui ne semblent jamais adaptés aux nouveaux besoins de votre organisation?

Ces vieux systèmes ne procurent que rarement des fonctionnalités interactives ou numériques, puisqu’ils ont été pensés bien avant que le Web ne prenne autant de place dans le monde des affaires.

Par exemple, la rigidité de nombreux systèmes ERP complique et ralentit les processus de mise à jour des documents. Les systèmes ERP ne donnent pas la possibilité de prendre en compte les nouvelles tendances en matière de gestion des communications clients (graphisme moderne, usage du Web et du HTML). Cela devient très coûteux de vouloir y faire directement des modifications et cela nécessite de mettre en place de longs projets, impliquant le bon vouloir de plusieurs départements dans l’organisation (TI, opérations, finances).

La gestion des données se trouvant partout

Au cours de son histoire, une entreprise met en place de nombreux systèmes répondant aux besoins d’affaires des différents services. L’entreprise se retrouve avec plusieurs systèmes issus d’époques différentes et qui, bien souvent, se parlent difficilement entre eux. Il serait très coûteux de les remplacer tous pour permettre les échanges de données.

Les employés ont souvent pris l’habitude d’imprimer les documents directement de chaque système afin de « collecter » les données nécessaires. Quelle perte de temps et d’argent alors qu’il serait plus simple que les systèmes échangent automatiquement les données entre eux!

Non seulement vous avez besoin d’un système middleware qui permettrait de combler le fossé entre vos systèmes, d’en extraire les données nécessaires, mais au besoin, vous voulez aussi convertir et normaliser facilement ces données qui gravitent entre ces systèmes. Vous vous reconnaissez dans ces situations? Objectif Lune peut vous aider à passer au numérique de façon graduelle et en respectant vos processus internes déjà en place.