outbound Mail multichannel

Pourquoi combiner communications papier et digitales?

Quelle est la meilleure stratégie de communication clients pour les entreprises aujourd’hui? C’est la grande interrogation pour beaucoup de compagnies, peu importe leur industrie.

Ces dernières années, les communications d’affaires se sont déclinées sur de multiples canaux. Certains défendent la montée du digital et d’autres s’opposent à la mort du papier. Les entreprises ne savent plus quelle option choisir pour communiquer au mieux avec leurs clients et partenaires.

Mais pourquoi faudrait-il favoriser l’un au détriment de l’autre? De nombreuses études démontrent que le choix le plus efficace est un équilibre entre les deux méthodes. Communication papier et digitale sont donc faites pour « coexister ». Et on vous le prouve!

Le papier vétéran et survivant de l’ère digitale

Nous sommes à l’heure de la transformation digitale mais l’impression papier et plus particulièrement le courrier direct ne sont pas à proscrire pour autant.

Tout d’abord, parce que le marché global de l’impression était évalué à 783 milliards de dollars américains en 2017. On estime que ce marché devrait atteindre 814 milliards de dollars d’ici 2022, affichant alors une croissance de 0,8% par an. Cela illustre parfaitement le potentiel de l’industrie.

Malgré ces chiffres prometteurs dans le domaine de l’impression, il est vrai que le courrier direct a vu son taux de réponse baisser ces dernières années. Mais il reste considérablement important, atteignant 4,4%. Tandis que l’e-mail n’atteint qu’un taux de 0,12% (selon une analyse du « Direct Marketing Association »). Cette même analyse révèle que le taux de réponse du courrier direct est 10 à 30 fois plus élevé que celui des communications digitales.

En termes d’efficacité, plusieurs études marketing comme celle du CMO Council Reports, affirment que plus de 2/3 des destinataires passent à l’acte d’achat immédiatement après avoir ouvert le courrier papier, contre seulement 45% avec l’e-mail.

Enfin, en plus de cette efficacité avérée, les utilisateurs affirment eux-mêmes apprécier recevoir du courrier direct (Forbes). Ils le conservent en moyenne 17 jours alors que la durée de vie d’un e-mail ne dure que quelques secondes. La plupart des consommateurs soulignent que le courrier direct a plus d’incidence sur la mémoire de la marque et qu’ils se sentent davantage valorisés car ils ont l’impression que la relation est plus authentique avec des courriers papiers.

Les communications digitales en expansion

Il est plus qu’évident que les communications digitales continuent de grandir chaque jour. Quelques chiffres le prouvent : en 2017, le nombre total d’e-mails d’affaires envoyés et reçus chaque jour était de 269 milliards! On s’attend à ce que ce chiffre grimpe jusqu’à plus de 319 milliards en 2021. (Radicati Group).

Ce n’est pas une surprise, les entreprises ont fait de l’e-mail leur canal favori. Mais c’est parce que son efficacité n’est plus à prouver et surtout son retour sur investissement. 59% des responsables marketing B2B affirment que c’est le canal le plus efficace pour générer des revenus (B2B magazine). Cela se confirme avec un ROI de 44$ pour chaque dollar dépensé!

Si les marketeurs l’apprécient, les consommateurs B2B aussi : les e-mails sont jugés comme étant la troisième source d’information la plus influente; après la recommandation des collègues et les leaders du marché (influenceurs d’opinion).

L’e-mail, un succès grâce à la personnalisation

L’e-mail est apprécié car on peut davantage le personnaliser et jouer sur l’expérience utilisateur qu’avec le courrier direct. En effet, les e-mails personnalisés ont un taux d’ouverture 75% plus élevé que les e-mails généraux.

Encore, 81% des clients qui font leurs achats en ligne et qui ont reçu des e-mails basés sur leurs habitudes d’achats sont plus enclins à acheter que ceux ayant juste reçu une campagne d’e-mails automatique.

Rentabilité, efficacité, personnalisation et instantanéité; l’e-mail a tout pour plaire. Mais il n’est pas l’unique recette de succès dans les communications d’affaires…

La combinaison gagnante : la balance entre digital et papier

En dehors de ces arguments numériques, il faut se concentrer sur les besoins des consommateurs. 74 % des acheteurs B2B interrogés par Forrester affirment faire plus de la moitié de leurs recherches en ligne avant de faire un achat « hors ligne ». C’est pourquoi les entreprises ont besoin de combiner le digital et le papier pour répondre au mieux aux besoins de leurs consommateurs. Ces derniers sont en demande d’options multicanales, afin d’avoir une variété de contenus pour les aider à prendre leur décision.

Ce même sondage révèle que la moitié des acheteurs B2B préfèrent faire leurs achats professionnels sur les mêmes sites que pour leurs achats personnels. À l’avenir, ils s’attendent même à faire de plus en plus d’achats professionnels en ligne.

Encore, l’étude avance que lorsque les acheteurs sont exposés à différentes possibilités multicanales, ils semblent être plus actifs, plus loyaux et même plus enclins à dépenser davantage. Une autre étude du Royal Mail en Angleterre vient corroborer cette observation : il s’avère que les consommateurs dépensent 25% de plus lorsque les entreprises utilisent une combinaison de courrier direct et e-mail.

Les entreprises ont donc toutes les raisons d’utiliser l’impression papier et les communications digitales pour répondre aux différentes attentes de leurs consommateurs. Et chez Objectif Lune, nous pouvons vous aider à étayer vos communications multicanales. N’hésitez pas à prendre contact avec un de nos spécialistes pour vous guider!

0
courrier sortant