accounts receivables

5 indicateurs de performances pour vos comptes clients

Mettre en place des indicateurs de performances de votre cycle de vente peut être une étape très bénéfique dans l’optimisation de vos comptes clients. Par exemple, en surveillant le pourcentage de factures payées en retard, le temps moyen de retard de paiement, le taux de collection et de dettes irréconciliables…Tout ceci permettra à votre entreprise d’avoir une meilleure vue sur ses performances et sur les choses à améliorer. Ce sera alors l’occasion de prendre des décisions davantage en adéquation avec la réalité de votre entreprise.

Par exemple, si le délai de paiement que vous accordez à vos clients est trop long par rapport à vos propres créances, une petite modification des termes de paiement pourrait avoir des conséquences bénéfiques pour votre liquidité.

Il existe de nombreuses façons de mesurer l’efficacité de ses processus. En ce qui concerne les comptes clients, nous avons isolé pour vous 5 indicateurs clés qui pourront vous aider à y voir plus clair sur la manière d’optimiser votre cycle de vente.

5 indicateurs de performances utiles pour surveiller vos comptes clients

Mesurer la productivité humaine

Il s’agit de comparer le nombre total de commandes commerciales avec le nombre d’employés en temps plein (ETP). Cela permet de calculer la productivité de chaque individu. Non pas pour surveiller ses employés, mais plutôt pour repérer les processus inefficaces et les améliorer. C’est une bonne façon aussi de détecter s’il y a besoin de plus de main-d’œuvre ou si des processus doivent être adaptés. Cela aura pour impact de diminuer les coûts des processus tout en étant conscient de la quantité de travail dont votre entreprise peut encore se charger par rapport à la main-d’œuvre disponible.

Calculer le délai de paiement moyen

Des factures payées en retard, cela arrive, c’est inévitable. Être conscient de leurs proportions permet non seulement de mettre en place un processus pour le recouvrement, mais aussi pour déterminer le nombre de factures qui se transformeront en dettes irréconciliables. Sur base de ces informations, le département des comptes clients peut alors adapter son cycle de commande et de vente en fonction du nombre de factures en retard ou impayées, pour que cela arrive le moins possible. Le département peut par exemple déterminer une politique de récompense pour les paiements prompts ou à l’inverse des sanctions monétaires pour les retards majeurs afin de régulariser la situation.

Évaluer le degré d’automatisation

Évaluer l’automatisation des processus permet de vérifier que tout fonctionne de manière optimale. Pour ce faire, l’entreprise peut porter son attention sur plusieurs choses qu’elle aurait automatisées et vérifier par exemple les processus manuels qui persistent, voir si le taux d’erreurs a diminué, si la facturation est plus rapide et si l’argent rentre plus rapidement. Il se peut aussi que l’automatisation soit utilisée pour nettoyer les bases de données dont il faut s’assurer de l’exactitude. L’entreprise pourra alors vérifier le bon fonctionnement de ses processus et ainsi traiter plus de commandes, plus efficacement, et faisant rentrer de l’argent plus rapidement.

Calculer le pourcentage de revenus

C’est un indicateur assez commun, mais qu’il ne faut pas négliger pour autant. Il s’agit ici de calculer la valeur du cycle de vente en pourcentage par rapport au revenu total de l’entreprise. C’est une façon de déterminer si les rentrées générées par le processus déjà en place constituent une quantité suffisante de revenus. Dans l’idéal, ces revenus proviennent de la vente de produits plutôt que d’autres sources.

Comparer les créances avec les ventes

Garder un œil sur la quantité de créances est un indicateur très important pour vérifier la bonne santé de sa liquidité et de son cycle de vente. Si elles commencent à dépasser les revenus, il y a donc un risque de ne pas être payé et de manquer d’argent pour faire tourner l’entreprise.

De plus, produire des factures a aussi un coût : selon « The Institute of Financial Operations », 40% des factures papier coûtent 25$ à produire. C’est pourquoi il faut pouvoir avoir une vue claire sur la quantité de factures émises et celles payées à temps. Sinon, c’est l’occasion de penser à optimiser le processus de création ou d’envoi de factures, par exemple en faisant des envois par e-mail ou en regroupant les commandes.

Tous ces indicateurs de performances vont vous donner de bonnes pistes pour déterminer si votre entreprise aurait besoin de se pencher sur un processus à optimiser dans votre département de comptes clients. Mais il vaut mieux y aller une étape à la fois! C’est pourquoi Objectif Lune est là pour vous accompagner pas à pas. Consultez notre site web pour en apprendre plus sur nos solutions!